Une passion pour les huiles santé.

En termes simples, nous sommes passionnés par les bons gras. La marque SpectrumMD a fait ses débuts il y a plus de 20 ans avec pour objectif d’offrir des huiles santé aux consommateurs canadiens. L’intensité de cet engagement et de cette vision est toujours la même. Que ce soit des huiles d’olive de fabrication artisanale et des tartinades sans gras trans ou des suppléments comme l’huile de lin et autres lipides essentiels, nous avons à cœur de vous offrir ce qu’il y a de mieux.

Le rôle des gras

Les gras se ressemblent-ils tous? Pas du tout! Voici une description des différents types de gras, qui vous aidera à comprendre ce qui est bon pour vous.

Gras monoinsaturés

Les gras monoinsaturés sont au cœur du régime méditerranéen dont on nous vante tellement les vertus. Ces gras sont associés à la régulation du niveau sanguin de cholestérol, favorisant une fonction cardiovasculaire saine. Les huiles d’olive et de canola comptent parmi les huiles à haute teneur en gras monoinsaturés.


Gras polyinsaturés

Parmi les gras polyinsaturés, on trouve les acides gras oméga-3 et oméga-6 « essentiels ». Ces gras jouent un rôle indispensable à plusieurs égards. Ils renforcent notamment la structure cellulaire du corps humain et réduisent les risques de crise cardiaque et d’accident cardiovasculaire. Essentiels à la formation des cellules, on les considère souvent comme un des éléments fondamentaux d’une bonne santé. Les huiles de lin et de noix comptent parmi les huiles riches en gras polyinsaturés.

Gras saturés

Il existe deux types principaux de gras saturés – d’origine animale, comme le lard, et d’origine végétale, comme les huiles de noix de coco et de palme. La plupart des gras consommés au Canada sont des gras saturés à longue chaîne d’origine animale, qui bloquent les artères. Les gras saturés d’origine végétale, constitués en grande partie d’acides gras à chaîne courte et moyenne, représenteraient donc une source d’énergie plus facilement « transformable », d’où la popularité de certaines huiles, comme l’huile de noix de coco, auprès des athlètes.


Acides gras trans

En matière de gras, les acides gras trans sont fort probablement l'un de nos pires ennemis. Ils résultent d’un procédé chimique appelé « hydrogénation », pendant lequel les chaînes cellulaires de gras sont modifiées artificiellement pour créer une substance plus solide et plus stable, que notre corps est pratiquement incapable de décomposer.

Acides gras essentiels

Les deux types d’acides gras essentiels à notre santé, mais que le corps ne peut fabriquer lui-même, sont les acides gras oméga-3, comme l’acide alpha linoléique (ALA), et les acides gras oméga-6, comme l’acide gamma-linoléique(AGL). Ces acides gras sont souvent appelés « acides gras essentiels » (AGE), précisément parce qu’ils le sont. Il existe un autre type d’acides gras essentiels à une bonne santé, et que le corps produit naturellement cette fois-ci. Il s’agit des acides gras oméga-9.


Omega-3

Les acides gras oméga-3 sont particulièrement essentiels à notre santé, parce que de nombreuses parties de notre corps en tirent profit : les yeux, les cheveux, la peau, le cerveau, le cœur, les nerfs et les articulations. Chaque cellule du corps a besoin d’acides gras oméga-3 pour se développer.

Des études démontrent que les populations dont le régime est riche en acides gras oméga-3 affichent le plus bas taux de mortalité causée par les maladies cardiovasculaires. Comme environ 80 % de Nord-Américains ne consomment pas assez d’oméga-3, les nutritionnistes recommandent de redresser ce déséquilibre en ajoutant un complément d’oméga-3 à notre alimentation. Les sources les plus riches de ces acides gras sont les huiles de lin et de poisson.


Omega-6

Les acides gras oméga-6 sont plus abondants. On les retrouve dans de nombreuses huiles végétales, y compris les huiles de noix, de soja et de maïs, et sous forme de compléments alimentaires, comme l’huile de bourrache et d’onagre.

L’organisme décompose les acides gras oméga-6 en acide arachadonique (AA) et en acide gamma- linoléique (AGL), ce qui se révèle bénéfique pour les personnes atteintes d’affections cutanées telles que l’eczéma et le psoriasis.


Omega-9

Les acides gras oméga-9 sont d’importants gras monoinsaturés que l’organisme produit naturellement. Certains aliments de base en contiennent aussi, entre autres les huiles d’olive, de canola, de tournesol et d’amande.

Une grande partie du mérite accordé au régime méditerranéen est attribuable aux bienfaits cardiovasculaires de ces acides gras. Par ailleurs, on a démontré que l’huile d’olive augmente le niveau de bon cholestérol (HDL), réduit le niveau de mauvais cholestérol (LDL) et renferme plus d’antioxydants que l’ail.

Les acides gras oméga-9 aident également à compenser la surconsommation d’huiles riches en oméga-6, comme les huiles de maïs et de soja. En consommant plus d’oméga-9, nous redressons notre profil d’acides gras pour atteindre l’équilibre qui convient à notre corps.

Remarque : Les renseignements du présent guide ne constituent en aucune façon des recommandations médicales ou des conseils thérapeutiques.


Tout sur le lin

Les graines de lin, riches en acides gras essentiels oméga-3, en fibres alimentaires, en vitamines et en minéraux, offrent des bienfaits distincts selon qu’elles sont moulues ou pressées pour en extraire l’huile.


Huile de graines de lin

Véritable concentré d’acide alpha linoléique (ALA), l’huile de lin est la meilleure source végétale et naturelle d’acides gras essentiels oméga-3. L’ALA est un acide gras dit « essentiel » parce qu'il est indispensable à notre santé. Cependant, comme notre corps ne peut en fabriquer lui-même, nous devons nous assurer que notre alimentation en contient.

L’ALA joue également un rôle important dans le maintien d’un cœur en santé. Plusieurs études suggèrent qu’un apport en ALA peut réduire les risques de maladies du cœur et favoriser une bonne santé cardiovasculaire en général.


Graines de lin moulues

Les graines de lin moulues sont une source naturelle de fibres (dont le mucilage) qui absorbent le liquide en excès, protègent le tube digestif et favorisent la régularité. L’huile extraite des graines de lin est riche en acides gras oméga-3, alors que les graines elles-mêmes sont aussi une source concentrée de lignanes, des phytoestrogènes qui, en plus d’être recommandés pour régulariser l’équilibre hormonal, possèdent des propriétés antioxydantes.


Histoire de la graine de lin

La graine de lin possède des propriétés convoitées depuis des milliers d’années. Déjà dans la Grèce et l’Égypte antiques, des physiciens comme. Hippocrate en ventaient les vertus curatives. Au 8e siècle, le roi Charlemagne, persuadé des bienfaits du lin pour la santé, allait même jusqu’à appliquer des lois pour exiger de ses sujets qu’ils en consomment une certaine quantité chaque année.

Plus récemment, la littérature classique sur les plantes médicinales fait mention de l’utilisation de l’huile de graines de lin pour soulager des infections et des douleurs gastro-intestinales, des coliques et des hémorroïdes. Mélangée à de la chaux vive, on pouvait l’appliquer sur la peau pour soulager des brûlures, et, mélangée à du miel, pour réduire l’apparence des taches pigmentaires. Les graines elles-mêmes permettraient de soulager une foule de malaises, notamment la constipation, la toux, la grippe et les infections respiratoires et urinaires.


Lignanes

Les lignanes sont des phytoestrogènes que l’on retrouve dans des aliments à haute teneur en fibres, comme des céréales, des graines, des noix, des fruits et des légumes. Des recherches révèlent que les graines de lin constituent la meilleure source végétale de lignanes et qu’elles en contiennent cent fois plus que leur plus proche concurrent, le son d'avoine. Une fois ingérées, les lignanes produisent un effet estrogénique et anti-estrogénique, qui se compare à celui du soja. Des chercheurs croient que les effets des lignanes sur le métabolisme estrogénique, jumelés à leurs propriétés antioxydantes et à leur teneur en fibres, pourraient expliquer les faibles taux de cancers chez les populations dont l’alimentation est riche en lignanes. D’autres études démontrent qu’elles réduisent le cholestérol et préviennent l’athérosclérose (le durcissement des artères) et le diabète chez les animaux. Des études cliniques sont présentement en cours pour découvrir si leurs effets sont les mêmes chez les humains.

 

SpectrumMD et la Terre

Tout ce que nous faisons a une incidence sur notre planète. Chez SpectrumMD, nous nous efforçons de nuire le moins possible à l'environnement et, lorsque nous le pouvons, de le laisser en meilleur état après notre passage. En voici quelques exemples.

Agriculture biologique

L'agriculture biologique n'est autre que la façon dont on cultivait la terre avant le 20e siècle. Les pratiques biologiques consistent à remplacer les pesticides et fertilisants synthétiques par des méthodes naturelles pour optimiser les récoltes et nourrir le sol afin qu'il ne s'appauvrisse pas avec le temps.

La rotation des cultures, le compostage biologique, la culture-abri et le compagnonnage représentent toutes des méthodes traditionnelles visant à assurer la productivité du sol et à en protéger les éléments nutritifs, tout en luttant contre les mauvaises herbes et les organismes nuisibles. Ces méthodes permettent de préserver nos sols et nos ressources en eau, tout en nous protégeant des toxines et des produits chimiques.

Le mouvement biologique représente une longue chaîne de contribution - des agriculteurs qui s'engagent à adopter des pratiques biologiques aux consommateurs qui privilégient des méthodes et des produits biologiques lors de leurs achats, en passant par les fabricants qui soutiennent l'agriculture biologique en choisissant leurs fournisseurs en conséquence. C'est grâce à la collaboration de nous tous que nous pouvons y arriver.

Le mouvement biologique a pris de l'ampleur au cours des dix dernières années, et nous sommes fiers, chez SpectrumMD, d'y avoir contribué et de continuer à le faire, notamment en offrant une grande variété de produits biologiques et en utilisant les ingrédients biologiques que nous pouvons trouver et qui respectent nos normes de qualité élevées.

Biotechnologie

La biotechnologie désigne « l'application de procédés biologiques à des fins industrielles et autres. » Elle soulève toutefois certaines inquiétudes, notamment en ce qui a trait à la modification génétique des aliments.

L'Amérique est le plus grand producteur de cultures génétiquement modifiées au monde. Rien qu'aux états-Unis, 70 % des cultures de soja le sont. Comme ce type de cultures se répand de plus en plus ailleurs dans le monde et se répercute sur notre alimentation au quotidien, les gouvernements, les producteurs, les organismes de réglementation et les consommateurs examinent de près les enjeux, complexes, de la biotechnologie.

Historique de la biotechnologie

De tout temps, des scientifiques et des agriculteurs ont soigneusement sélectionné des plantes pour leurs caractéristiques et les ont croisées par pollinisation afin d'obtenir, souvent après des années, une plante hybride qui renfermerait tous les caractères héréditaires recherchés. Le génie génétique élève ce procédé naturel à un autre niveau, celui de la manipulation cellulaire, qui consiste à isoler le matériel génétique d'une plante donnée (ou d'un autre organisme vivant) et à l'insérer dans celui d'une autre plante afin d'en améliorer les caractères héréditaires - tolérance aux maladies, vitesse de mûrissement, rendement accru, etc.
Les adeptes du génie génétique prétendent que la biotechnologie permettra de nourrir les peuples affamés et de réduire l'utilisation de pesticides. Ceux qui le critiquent soutiennent quant à eux que nous ne connaissons pas encore tous les effets possibles et futurs de ces modifications sur les cultures, les écosystèmes, les sociétés et le corps humain. Examinons ces effets de plus près.

Effets sur l'humain

Les critiques des aliments génétiquement modifiés allèguent qu'il est tout simplement impossible d'évaluer tous les effets de ces manipulations cellulaires à court terme. Certains incidents permettent déjà de douter de leur sécurité. Citons notamment l'introduction accidentelle et involontaire de toxines et de poisons dans certains aliments, le jumelage d'aliments allergènes, comme des noix et du soja, occasionnant des risques accrus de réactions allergiques graves, ainsi que la diminution de la qualité nutritive des aliments génétiquement modifiés.

Effets sur l'environnement

Les tenants de la biotechnologie insistent sur le fait qu'elle permettra de réduire l'utilisation de pesticides. Malheureusement, il en est tout autrement dans la réalité. Les cultures résistantes aux herbicides (et donc modifiées pour supporter des doses massives d'herbicides à large spectre, chimiques et toxiques) totalisent 80 % de toutes les plantes génétiquement modifiées et cultivées en 2000. Comme ces plantes sont modifiées pour en accroître la résistance à certaines maladies ou à certains insectes, le risque que ces organismes nuisibles s'adaptent en conséquence et nécessitent la création toujours plus grande et plus rapide de nouveaux herbicides et pesticides existe. Qui plus est, certaines plantes ainsi modifiées se sont déjà révélées néfastes pour la fertilité du sol et pour des insectes bénéfiques. Ici encore, il est difficile de prédire tous les effets de ces « super-cultures » sur l'avenir des aliments naturels.

Effets sur la société

La majorité des cultures mondiales reposent sur l'agriculture. Depuis 12 000 ans, des générations de familles et de tribus sèment à la main, préservant et chérissant le lien entre l'homme et la terre. La biotechnologie vient rompre cette tradition. Des sociétés de chercheurs créent et font breveter des semences génétiquement modifiées, en ayant parfois recours à la nouvelle technologie « Terminator », qui consiste à créer des plantes qui produisent des semences stériles, ce qui contraint les agriculteurs à en acheter de nouvelles. Le génie génétique menace de changer la face de l'agriculture et de retirer aux exploitations familiales leurs pouvoirs au profit d'une multinationale dont il est impossible d'en connaître toute l'incidence sur la société.

Chez SpectrumMD, nous prenons la biotechnologie au sérieux et faisons plus que le nécessaire pour nous assurer que nos produits ne contiennent aucun ingrédient génétiquement modifié et que nos étiquettes donnent l'heure juste.

Agriculture à petite échelle

Chez SpectrumMD, nous croyons que le choix de nos fournisseurs est bien plus qu'une simple question de profits. C'est pourquoi nous nous procurons la plupart de nos produits auprès de petites exploitations agricoles, souvent familiales, qui ont adopté des pratiques d'agriculture biologique et durable, et ce pour différentes raisons.

Lorsqu'une grande entreprise alimentaire achète des parcelles de terre pour les cultiver, elle se soucie rarement des collectivités avoisinantes, du sort du sol à long terme et, parfois même, de la qualité de la récolte elle-même. Ses décisions, qui dépendent surtout des budgets qui lui sont alloués par son siège social, peuvent provoquer un enchaînement d'effets négatifs.

Monoculture versus Biodiversité

Cette distinction a de très grandes répercussions. D'une part, les sociétés agricoles pratiquent ce que l'on appelle la « monoculture », une culture qui s'étend sur des acres et des acres de terre et permet de simplifier les procédés mécanisés. Ce type d'agriculture appauvrit le sol et favorise les maladies, les mauvaises herbes et les organismes nuisibles, qui nécessitent ensuite l'application d'une foule de pesticides et d'herbicides. Il est donc extrêmement dur pour l'environnement.

à l'opposé, les petites fermes pratiquent souvent ce que l'on appelle la « biodiversité ». Elles effectuent une rotation des cultures pour prévenir l'appauvrissement du sol, nourrissent celui-ci à l'aide de compost, pratiquent le compagnonnage pour lutter naturellement contre les mauvaises herbes et les organismes nuisibles et tiennent compte de ce qui est le mieux pour le sol à long terme. Elles se soucient de faire « durer » la santé du sol pour les années à venir, d'où l'expression « agriculture durable ».

Effets sur la communauté

L'agriculture à grande échelle peut avoir des effets dévastateurs sur les communautés rurales et a, à n'en pas douter, changé la face de l'Amérique et du monde entier au cours du dernier siècle. Des études démontrent que le fait d'encourager l'agriculture à petite échelle au sein de régions pauvres et de pays du Tiers-Monde réduit la pauvreté et ravive l'espoir de prospérité. Grâce à l'agriculture à petite échelle, nous espérons de tout cœur parvenir à préserver les traditions agraires profondément ancrées dans tant de sociétés du monde entier.

Chez SpectrumMD, nous sommes conscients des très nombreux avantages de l'agriculture à petite échelle, et c'est la raison pour laquelle nous avons à cœur de trouver des fournisseurs familiaux de confiance pour nous procurer nos produits.

SpectrumMD et l'emballage

Chez SpectrumMD, nous avons pris l'engagement de chercher continuellement à créer des emballages qui établissent les normes de l'industrie. Auparavant, nos huiles riches en AGE étaient embouteillées dans des bouteilles de polyéthylène haute densité (PEHD), le même matériau qu'utilisent la plupart de nos concurrents. Toujours dans le but de nous améliorer, nous avons décidé d'opter désormais pour du polyéthylène téréphtalate (PET), et ce, pour deux raisons :

Bouteille améliorée

Les AGE sont fragiles, et nous tenons à faire le nécessaire pour les protéger. C'est la raison pour laquelle toutes nos bouteilles d'huiles SpectrumMD Essentials sont noires et dotées d'un bouchon scellé et hermétique - afin de protéger l'huile de la lumière et de l'oxygène, les deux principaux ennemis des délicats oméga-3. Le plastique PET, extrêmement robuste, procure une barrière très efficace contre l'oxygène et la chaleur. Ce n'est pas tout de fabriquer des huiles riches en AGE dont nous sommes fiers, encore faut-il les embouteiller dans un contenant qui en préserve la fraîcheur et l'intégrité et c'est ce que nous avons réussi à faire avec le plastique PET.

Moins de répercussions sur l'environnement

Le plastique PET est une matière vierge à 100 %, de qualité alimentaire et très recherchée pour ses propriétés recyclables. Comme il est accepté dans un plus grand nombre de centres de recyclage que tout autre type de plastique, il contribue à réduire la quantité de déchets acheminés vers les sites d'enfouissement. Plus léger que le plastique PEHD d'au moins 35 %, il nécessite également moins de pétrole pour la fabrication des bouteilles. Ces différences, minces à première vue, permettent quand même de réduire peu à peu notre empreinte écologique.

Pourquoi les bouteilles gondolent-elles?

Le gondolement, ou l'écrasement comme on l'appelle dans l'industrie, est un phénomène complexe qui se produit lorsque l'huile, soumise à un changement de pression, forme un vide à l'intérieur de la bouteille. Soyez sans crainte. L'écrasement n'a aucun effet sur le contenu, mais prouve plutôt que le contenant est parfaitement hermétique. Malgré tout, nous travaillons quand même à la mise au point d'une bouteille qui résistera au phénomène d'écrasement.